Toilettes sèches pour van : tout ce qu’il faut savoir

toilettes-seches-van

Les amoureux de voyages et les personnes qui vivent en camping-car sont souvent perplexes face à l’idée d’installer des toilettes dans leur van. Le sujet concerne surtout le type de toilettes à choisir pour les longs voyages. Ces personnes sont réticentes quant à l’utilisation des toilettes, leur odeur, leur installation ou leur vidange. Les toilettes sèches sont une solution efficace pour les camping-cars, car en plus d’être écologiques, elles sont très pratiques et faciles à vider. Si vous aimez les virées en van et que vous voulez choisir des toilettes sèches pour vos besoins, cet article est fait pour vous.

Les toilettes sèches pour van : une solution écolo

Les toilettes sèches sont des toilettes à compostage fabriquées dans les années 70. Leur utilisation ne requiert pas d’eau. En effet, les déchets sont récupérés et mélangés avec d’autres déchets végétaux secs pour obtenir du compost qui sera ensuite utilisé comme engrais afin d’obtenir des récoltes de qualité et en grande quantité.

Les toilettes sèches sont dites écologiques, car elles permettent non seulement d’économiser l’eau, mais également d’éviter de dépenser de l’argent pour le traitement des matières organiques via des opérations coûteuses.

Les bonnes raisons d’installer des toilettes sèches dans son van

Si vous aimez le « van lifestyle » ou le mode de vie en van, les toilettes sèches seront votre meilleur allié pendant vos déplacements. L’utilisation de ces types de toilettes est effectivement très bénéfique et pratique pour les personnes qui sont adeptes des camping-cars.

Les toilettes ordinaires constituent une grande dépense d’eau. La chasse d’eau représente jusqu’à 40 % de la consommation d’eau d’un foyer. Tous les jours, 30 à 40 litres d’eau potable sont utilisés pour éliminer les excréments et les urines. Ensuite, l’eau doit encore être traitée en utilisant de l’énergie des stations d’épuration, ce qui constitue des dépenses conséquentes. De plus, les chasses d’eau apportent un grand taux de pollution physico-chimique et bactérienne. Heureusement que les toilettes sèches ont été inventées, car leur utilisation qui ne nécessite pas de l’eau constitue une grande économie.

Aucun risque de mauvaise odeur

Après votre passage aux toilettes sèches, les selles et l’urine évacuées contiennent de l’azote qui apporte de l’humidité et de la matière organique. La sciure ou les copeaux de bois qui recouvrent ces besoins absorbent ensuite l’humidité qui est favorable à l’élimination des odeurs. Ainsi, il n’y a pas de risque d’émanation d’odeurs désagréables. 

Les toilettes sèches sont tout à fait hygiéniques, car le processus de compostage produisant l’humus élimine les risques sanitaires.

Une utilisation simple et économique

Ces types de toilettes sèches pour van sont faciles à installer, car il n’y a aucune évacuation d’eau à prévoir. Elles sont constituées d’un seau et d’un habillage qui les rendent plus discrètes et pratiques à installer dans votre camping-car. De plus, elles ne prennent pas beaucoup d’espace et peuvent donc être placées partout.

Les toilettes sèches sont pratiques, car vous n’avez qu’à vider le bac lorsqu’il est rempli ou juste mettre de la sciure lorsque vous avez fini vos besoins. De plus, les papiers toilette peuvent être jetés dans les toilettes sèches.

Des toilettes légales

Les toilettes sèches sont autorisées par un arrêté depuis le 7 septembre 2009. La condition est qu’elles ne doivent générer aucune nuisance pour le voisinage, ni rejet liquide hors de la parcelle ni pollution des eaux superficielles ou souterraines. Il faut une cuve assez étanche pour recevoir les déchets et il faut également respecter les règles d’épandage pour utiliser le compost.

Un moyen de préserver l’environnement

En installant des toilettes sèches dans votre van, vous économisez de l’eau et de l’énergie. De plus, vous évitez les dépenses et les achats de produits d’entretien qui sont relativement chers. Si vous optez pour les modèles à sachets biodégradables, vous n’avez qu’à jeter ceux-ci pour qu’ils se dissolvent rapidement dans la nature et ne présenter aucun risque pour l’environnement.

Faire le choix de mettre des toilettes sèches dans votre camping-car ou fourgon est un geste fort et favorable à l’environnement et qui sera un véritable changement dans vos habitudes.

Choisir des toilettes sèches portables pour son van

Avant d’installer des toilettes portables pour son van, il est important de prendre en considération :

  • Les dimensions et le poids des toilettes : les WC portables pour van sont généralement destinés à des endroits où l’espace est limité comme l’intérieur d’un camping-car aménagé. Pour éviter tout encombrement, il faut donc des dimensions réduites. Les toilettes sèches légères, quant à elles, sont plus faciles à transporter, à vider et à nettoyer.
  • La hauteur de l’assise : il faut que les toilettes soient confortables pour que leur utilisation dans le van soit pratique, sinon il n’y a plus aucun intérêt à installer des toilettes sèches dans son camping-car. Il est essentiel que la taille favorise une bonne flexion du corps. Une évacuation bien aménagée apporte également plus de confort.

Pour les longs voyages dans les vans, les activités de camping ou le nomadisme à long terme, vous pouvez opter pour des toilettes sèches à grande contenance pour éviter les arrêts répétitifs et faire une vidange à chaque fois.

Bien utiliser les toilettes sèches de son fourgon

Afin de voyager en toute autonomie, il est important de connaître les façons d’utiliser ses toilettes portables. Il s’agit d’un processus relativement simple. En général, la manière la plus écologique de les utiliser est de récupérer de la sciure de bois chez un menuisier bio qui n’utilise aucun produit chimique dans son travail. Cette sciure devra ensuite être placée dans le seau de vos toilettes, puis jetée dans un compost public lorsque les toilettes sont pleines.

D’un autre côté, vous pouvez également opter pour les sacs en plastique biodégradables. Le sac doit être placé au fond du seau, avant d’y mettre de la sciure. Le sable peut remplacer cette sciure.

Quant aux odeurs, elles peuvent être limitées en :

  • Utilisant une grande quantité de copeaux de bois. Comparés à la litière ou au sable, ce sont les meilleurs moyens pour chasser les odeurs. Les gros copeaux de bois apportent l’air et l’équilibre utiles au processus de compostage.
  • Choisissant des copeaux épais afin qu’ils ne s’agglomèrent pas et puissent absorber les liquides tout en laissant circuler l’air nécessaire pour le compostage des matières solides.
  • Aérant le van : il faut qu’il y ait assez d’air qui circule dans votre fourgon pour que les odeurs ne soient pas trop évidentes. Le système de ventilation de votre camping-car doit donc être revisité.

Les types de papiers toilette à utiliser

Les papiers toilettes épais ne doivent pas être utilisés dans les toilettes sèches de camping. Pour les toilettes sèches, il faut privilégier le papier spécial camping fin, qui se décompose facilement et qui n’obstrue pas la cuvette pendant la vidange. Ce type de papier peut être cher, vous pouvez donc utiliser du papier toilette normal, non blanchi et fin à la place.

Si vous avez des papiers hygiéniques normaux, vous pouvez ne pas les mettre dans votre toilette portable et les jeter dans une poubelle avec couvercle.

La vidange des toilettes sèches pour van

Les toilettes sèches portables pour camping-car doivent régulièrement être nettoyées. En fonction du nombre de personnes qui les utilisent et de la température extérieure, elles doivent être vidées tous les 2 à 4 jours. En été, par exemple, il faut les nettoyer plus souvent, autrement dit tous les 1 ou 2 jours.

Pour se débarrasser du contenu des toilettes portables, des stations d’élimination sont prévues à cet effet. Toutefois, les campings ou emplacements ne disposent pas tous de ce type de station. Il faut donc se renseigner au préalable pour savoir si votre lieu de destination en dispose ou si vous pouvez en trouver pendant votre voyage. En général, ces stations sont nommées vidoir.

Il est préférable de ne pas jeter le contenu dans la nature, mais de toujours le placer dans le compost. Cependant, les sachets biodégradables les contenant peuvent être placés dans la nature, car ils se dissolvent rapidement. 

Dans le cas où vous utilisez un produit chimique pour décomposer les contenus, il faut les vider dans une station spéciale prévue à cet effet. Déverser les contenus dans les toilettes publiques est formellement interdit.

Si vous utilisez des toilettes sèches à séparation avec une ventilation, vous pouvez attendre jusqu’à 15 jours pour vider vos toilettes.

L’entretien des toilettes sèches pour van

Plusieurs étapes doivent être suivies pour nettoyer et entretenir les toilettes sèches pour van.

Laver le seau des toilettes

Après chaque vidange, il est idéal de laver correctement le seau de vos toilettes. Pour cela, il faut :

  •  Vaporiser le seau d’un mélange composé de ¾ d’eau et de ¼ de vinaigre blanc ;
  •  Laisser agir quelques minutes ;
  • Rincer le seau à grande eau ;
  •  Frotter le seau avec un chiffon doux humide en cas de présence de traces.

Il faut tout de même éviter d’utiliser une éponge grattant pour ne pas enlever la pellicule protectrice du seau. 

Nettoyer l’abattant

Les toilettes sèches sont dotées d’un abattant standard. De la même manière que les toilettes classiques, celui-ci peut être nettoyé avec de l’eau de javel à l’aide d’une éponge afin de toujours le maintenir propre.

Entretenir le bois

Si vous optez pour des modèles de toilettes sèches pour camping-car en bois, ces derniers doivent être vernis ou peints pour l’esthétique. Ainsi, il faut un rafraîchissement régulier, tous les cinq ans, par exemple, pour les toilettes sèches pour van.