Comment traiter un lit de jardin en bois ?

lit jardin bois

D’une noblesse incontestable, le bois est l’un des matériaux les plus choisis pour la fabrication des lits de jardin. Il offre une infinité de possibilités en matière de création. Mais, son côté naturel exige un certain investissement relatif à l’entretien. En tant que matériau vivant, le bois demande des traitements particuliers pour conserver son bon état et sa bonne santé. Vous disposez d’un lit de jardin et ne savez pas comment l’entretenir ? Retrouvez des conseils avisés dans cet article.

Pourquoi traiter un lit de jardin en bois

Exposé aux différentes agressions extérieures, le lit de jardin en bois a besoin d’être protégé au maximum pour assurer sa durabilité. Les rayons du soleil, la pluie, la pollution de l’air et les insectes sont ses principaux ennemis. Le rayonnement ultra-violet attaque le bois en le pénétrant en profondeur. Il dessèche le matériau et avec le temps, des fissures se forment sur la surface extérieure. Le soleil s’en prend à la partie externe du bois comme il s’en prend à la peau humaine. Les attaques font naître des brûlures superficielles qui rendent la surface peu esthétique : le bois se dessèche et se décolore.

De son côté, la pluie humidifie le bois et peut y faire naitre des moisissures (mérule et coniophore). Exposé trop fréquemment à de l’humidité, le lit de jardin en bois pourrit. Notons que, les essences exotiques ne sont pas totalement résistantes à l’humidité comme beaucoup peuvent le penser. Et, lorsque le bois pourrit, les insectes s’y installent pour y faire développer leurs nids. Il y en a qui sont xylophages, mais d’autres ont simplement besoin de la chaleur du bois pour se reproduire. Puis, il y a la pollution de l’air qui dépose des poussières en tous genres sur la surface du lit de jardin en bois. Par manque d’entretien, celle-ci se ternit et se noircit.

Avec quels produits traiter un lit de jardin en bois ?

Plusieurs produits peuvent aider à traiter le lit de jardin en bois de manière à ce qu’il soit résistant aux agressions extérieures : lasure, saturateur, le vernis à bois, l’huile, etc. Ils sont classés en deux catégories que sont : les produits filmogènes et les produits non filmogènes.

Les produits filmogènes

Il s’agit des produits chimiques comme les vernis, les laques et les peintures. Appliqués sur le lit d’extérieur en bois, ils y laissent un film ou une couche de protection. Ce film agit comme la pigmentation sur la peau de l’être humain. Plus la pigmentation est foncée, moins notre peau est sensible aux attaques des UV. Pareillement, plus la couche de filmogène est épaisse plus elle va protéger la surface du bois des coups de soleil (brûlures des ultraviolets). L’inconvénient des produits filmogènes est qu’ils s’écaillent avec le temps, sous l’effet des mouvements du bois. En tant que matériau naturel, celui-ci se dilate et se contracte. Le vernis, le laque ou la peinture qui est appliqué dessus finit par s’écailler. Afin d’éviter cette situation, le lit de jardin en bois, traité avec du produit filmogène doit être poncé une fois par an. On le ponce en vue d’y appliquer de nouvelles couches de protection.

Les produits non filmogènes

Sont concernés par cette catégorie : les lasures, les huiles en tous genres et les saturateurs. Contrairement aux produits filmogènes, ceux non filmogènes pénètrent le bois en profondeur sans pour autant perturber sa respiration. Appliqués sur la surface du lit de jardin en bois, ils préservent son aspect naturel des agressions extérieures. Leur plus grand avantage est qu’ils ne s’écaillent pas. Mais, certains ont une limite, comme l’huile. Ce produit n’étant pas pigmenté, il ne protège pas contre les ultraviolets. Un lit de jardin en bois traité avec de l’huile peut noircir avec le temps sous l’effet des rayonnements solaires. Pour garantir son efficacité, un renouvèlement annuel doit être programmé. Quel que soit le produit non filmogène que vous utilisez, renouvelez son application au plus tard tous les 2 ans.

Les alternatives naturelles au traitement du lit de jardin en bois

Depuis quelques années, il est possible de faire traiter les lits de jardin pour mieux faire face aux agressions climatiques de manière naturelle. L’opération est appelée : traitement thermique. Elle consiste à chauffer le bois à forte température (entre 190 et 250 degrés) pour en modifier la structure moléculaire. Le but de cette modification est de rendre le matériau plus résistant aux agressions : humidité, insecte, soleil. Ceux qui veulent fabriquer eux-mêmes leur lit de jardin en bois peuvent choisir des bois traités de cette manière.

Bons à savoir sur le traitement du lit de jardin en bois

Un lit de jardin en bois bien entretenu et bien traité peut rester à l’extérieur toute l’année. En revanche, vous prolongerez sa durée de vie en le rangeant dans un endroit sec et bien aéré durant l’hiver et les saisons pluvieuses. Bien avant de traiter le meuble avec le produit que vous avez choisi (notamment le produit qui convient à son essence), nettoyez-le et préparez-le ! La première étape consiste à laver le lit de jardin en bois afin de supprimer toutes les saletés qui s’incrustent sur sa surface. Un peu d’eau et du détergent doux font l’affaire. Si des tâches persistent, poncez légèrement la surface concernée avant d’appliquer dessus, le bon produit.En ce qui concerne les essences, celles dites exotiques sont de nature résistante aux différentes formes d’agressions extérieures. Les insectes ne les apprécient pas trop, notamment l’acacia et l’eucalyptus. Le bois de teck quant à lui est imputrescible. Il est alors inutile de l’huiler, de le peindre et de le vernir. Un lavage annuel est nécessaire pour le tenir en bon état. Si le meuble de jardin devient gris, décapez-le avec le bon produit ! Ce qu’il ne faut jamais faire en appliquant les produits de traitement du bois est de ne pas attendre que la surface sèche. Puis, d’appliquer trop de couches qu’il n’en faut. Certes, plus la couche est épaisse, plus elle sera efficace, mais ne dépassez jamais les 2 à 3 couches ! En principe, 1 L de produit de traitement devra pouvoir couvrir 5m2 de surface en bois.