Qu’est-ce qui peut justifier un changement de résidence ?

changement residence

Nous mettons beaucoup d’énergie dans la décoration, les rénovations et l’entretien de notre maison. C’est normal, puisque c’est le cœur de notre vie familiale, là où nous partageons les moments les plus importants entre nous. Changer de résidence principale n’est donc pas aisé, lorsque l’on pense à tous les souvenirs que nous laisserons derrière nous. Pourtant, certaines situations de vie peuvent justifier ce déplacement. En voici quelques exemples.

Pour un motif financier

Si l’on se trouve en difficulté financière, il est possible que de vendre la maison devienne une nécessité. C’est sans le moindre doute la raison la plus difficile, qui justifie de se départir du domicile familial. Mais s’il n’y a aucune autre issue possible, alors il faudra utiliser les meilleurs sites d’annonces immobilières, tels que RealAdvisor, afin de se donner plus de chances de trouver le bon acheteur qui acceptera de payer le prix que nous recherchons.

Mais il est aussi possible que nous recevions une offre d’achat, non désiré, mais toutefois alléchante. On peut, en effet, se retrouver devant une opportunité financière imprévue, lorsqu’une personne désire absolument acquérir notre bien immobilier, pour des raisons qui nous sont inconnues. Il serait malheureux de ne pas explorer la possibilité d’un déménagement, si cette transaction peut aider les finances de la famille. Après tout, la maison est principalement le lieu où vivent ceux que l’on aime, et ce, peu importe où ils se trouvent. 

Pour le travail ou les études

Les opportunités, dans le monde moderne, se trouvent parfois très loin de là où nous habitons. Si un des membres de la famille se voit offrir une chance d’améliorer sa vie professionnelle, loin du lieu où se situe la résidence familiale, il faut en discuter afin de mettre la situation actuelle de chacun sur la balance, puis de juger la valeur de l’opportunité, face au bonheur de chacun des membres de la famille. 

Lorsque l’on pense aux études, on peut facilement repousser l’idée de la vente de la maison en optant pour un déménagement de l’enfant en question. Cependant, il se peut que celui-ci soit encore mineur, ou que les parents ne désirent pas vivre loin de lui. Alors, la relocalisation prendra tout son sens, dans une telle situation.

Le départ des enfants

C’est certainement le cas classique. Les enfants quittent, et la maison devient soudainement vide et sans âme. Plus le nombre d’enfants est élevé et plus cela se ressent lourdement sur le couple géniteur. Mais cela ne devrait pourtant pas pour autant précipiter le départ de ces derniers, de la résidence principale de la famille. En effet, les enfants espèrent toujours que les parents conserveront la maison de leur enfance, afin qu’ils puissent y retourner en visite, régulièrement, pour y revoir mère et père, mais aussi leur ancienne chambre. De plus, ils désirent que leurs enfants pourront connaître cette maison qui a grandi avec eux, dans le futur. Il y en a même qui espère en hériter un jour, afin d’y terminer paisiblement leur vie.

De l’autre côté, il ne faudrait pas bousiller notre bel âge, simplement parce que les enfants s’y opposent. Ils auront leur vie à vivre, comme les parents ont la leur. Il est grandement préférable de quitter la résidence, si cela nous enlève un poids important (émotif et financier). De plus, de nombreux couples attendent le départ des enfants pour profiter de leur vie à deux, en voyageant à travers le monde. Conserver la maison, dans un tel cas de figure, pourrait s’avérer compliqué s’il faut, par exemple, trouver un moyen de financer ces déplacements. On pourra alors songer à redevenir locataire d’un plus petit logement et se laisser aller à toutes les envies dont nous nous sommes privés auparavant.